L'éthanol: une substance aux multiples facettes

Substance aux multiples facettes, l'éthanol est miscible à l'eau ainsi qu'à beaucoup d'autres liquides et présente un excellent pouvoir solvant pour de nombreuses substances.

L'éthanol: une substance bien tolérée

L'éthanol offre de nombreux avantages par rapport aux autres solvants. Voici quelques-unes de ses caractéristiques:

 

En raison de sa faible toxicité, l'éthanol présente une concentration maximale admissible au poste de travail (valeur CMA) deux fois et demie inférieure à celle de l'isopropanol, du méthanol et du méthyléthylcétone et dix fois supérieure à celle du toluène.

 

A la différence d'autres solvants, l'éthanol n'est en général pas nocif pour les eaux. Il tue les bactéries uniquement lorsqu'il est présent dans des solutions concentrées (70 % du volume). En revanche, lorsqu'il est dilué, les microorganismes l'éliminent facilement dans le cycle biologique. L'élimination de l'isopropanol, du méthanol et du méthyléthylcétone n'est par contre possible qu'à certaines conditions. Quant au toluène ou à d'autres solvants aromatiques, ils ne doivent en aucun cas entrer en contact avec les eaux ou le sol.

 

Lors de la biodégradation et de la combustion de l'éthanol, il ne subsiste que du gaz carbonique (CO2) et de l'eau, deux substances naturelles. L'éthanol d'origine agricole, tel que celui qui est distribué par Alcosuisse (à l'exception d'une petite quantité d'alcool de synthèse destiné à des usages spéciaux), peut même être considéré comme neutre en termes de CO2, car la quantité de carbone qui se dégage au moment de la formation des matières premières végétales a été retirée de l'atmosphère.

 

Composé organique volatil, l'éthanol joue un rôle insignifiant dans la formation d'ozone à proximité du sol et s'en sort beaucoup mieux que le méthyléthylcétone ou le toluène. Dans la législation nationale, son action dans la formation des épisodes d'ozone est d'ailleurs qualifiée de «peu importante».

 

L'éthanol est largement utilisé dans les industries cosmétique et pharmaceutique. Il remplace de plus en plus souvent l'isopropanol ainsi que d'autres solvants fossiles non renouvelables issus de l'industrie pétrochimique.

Le marché international de l'éthanol

Environ 80 milliards de litres d'éthanol sont produits chaque année dans quelque 75 pays. Les Etats-Unis et le Brésil assurent à eux seuls environ 90 % de la production mondiale. La production d'éthanol offre en particulier aux pays émergents ou en développement la possibilité de diversifier leurs exportations. Elle y est également à l'origine de la création de nombreux emplois.

 

L'éthanol est souvent obtenu à partir de la mélasse qui résulte de la transformation de la canne à sucre et de la betterave sucrière ou à partir des déchets et des résidus qui sont issus de la production d'amidon de céréales ou de maïs.

 

Seul un dixième de la production mondiale d'éthanol environ est mis sur le marché international, la plus grande partie étant utilisée directement dans les pays producteurs. Dépendant de la demande et du volume des récoltes, la quantité d'éthanol produite est soumise à de fortes fluctuations.

 

Le marché international de l'éthanol n'est pas réglementé: il n'existe ni bourse ni normes de qualité. Cette situation permet d'éviter les tracasseries administratives et favorise l'esprit d'entreprise. Fort de plusieurs décennies d'expérience sur le marché de l'éthanol, Alcosuisse dispose du savoir-faire nécessaire en matière d'achats sur le marché mondial. Grâce à sa connaissance précise du marché, à sa grande capacité d'entreposage et aux contacts privilégiés qu'il entretient depuis de longues années avec divers producteurs et commerçants du monde entier, Alcosuisse sait exploiter les occasions offertes par le marché pour acheter de l'éthanol à un prix favorable pour ses clients.


Alcosuisse couvre ses besoins en éthanol en faisant ses achats aux quatre coins du monde. Le Brésil et le Pakistan comptent parmi les principaux fournisseurs d'éthanol. Ils sont suivis de près par divers Etats de l'Union européenne. L'éthanol destiné à la Suisse est amené par bateau, dans divers ports de la mer du Nord, avant d'être transporté par wagons-citernes dans les exploitations de Delémont et de Schachen.

Séparation du marché

La dénaturation garantit la séparation du marché entre l'éthanol destiné à la consommation, qui est fiscalisé, et l'éthanol destiné à un usage industriel, qui est exonéré de l'impôt. La dénaturation consiste à modifier l'odeur, le goût ou l'apparence (couleur) naturels d'une substance par l'ajout de produits auxiliaires.

 

Afin d'empêcher la consommation d'éthanol non imposé, la Régie fédérale des alcools surveille la production, l'importation et l'utilisation de ce produit.

Alcosuisse - votre partenaire pour l'éthanol