Propriétés chimiques

L'éthanol a de multiples facettes. Miscible à l'eau et à beaucoup d'autres liquides, il présente un excellent pouvoir solvant pour de nombreuses substances. En raison de la faible toxicité de ce produit, la valeur limite d'exposition au poste de travail (exprimée en ml par m3) est deux fois et demie supérieure à celle de l'isopropanol, du méthanol et du méthyléthylcétone et même dix fois plus élevée que celle du toluène.

À la différence du toluène ou d'autres solvants aromatiques qui ne doivent jamais pénétrer dans les eaux ou les sols, l'éthanol ne présente qu'un faible risque de pollution pour les eaux et il est facilement biodégradable. En outre, il constitue un désinfectant idéal (produit bactéricide et fongicide) lorsqu'il titre entre 70 et 90 % du volume.

Une fois que l'éthanol a été dégradé biologiquement ou consumé, il ne reste plus que du dioxyde de carbone (CO2) et de l'eau, deux substances naturelles. À l'exception d'une faible quantité d'éthanol de synthèse destiné à des usages particuliers, l'éthanol d'origine agricole que nous commercialisons peut même être qualifié de neutre sur le plan des émissions de CO2. En effet, le carbone est retiré de l'atmosphère lors de la formation des matières premières végétales. Enfin, en tant que composé organique volatil (COV), l'éthanol n'a qu'une moindre importance dans la formation d'ozone à proximité du sol. Il présente d'ailleurs un bien meilleur bilan que le méthyléthylcétone et le toluène, ce qui lui vaut d'être classé dans la législation nationale dans la catégorie des COV peu importants.

Si vous avez des questions sur les propriétés chimiques, la sûreté, l'utilisation ou la production de l'éthanol, vous pouvez vous adresser à nos spécialistes.